ArcticNet - ArcticNet Research Phase II

Phase 4 (2015-2018)

Observatoires océaniques à long terme d'ArcticNet : maintien et synthèse de données décennales existantes de signaux physiques et biogéochimiques

Directeur(s) de projet

Dumont, Dany

ArcticNet déploie des observatoires océaniques à long terme dans l'Arctique canadien depuis 2002. Ces amarrages océanographiques sont des lignes ancrées au plancher océanique sur lesquelles sont attachées à différentes profondeurs des instruments recueillant des données. Ces instruments enregistrent la vitesse et la direction du courant, la salinité, la température, les éléments nutritifs, la chlorophylle et le bruit ambiant, y compris les vocalisations des mammifères marins. Certaines amarres sont aussi munies de trappes à sédiments. Il s'agit de longs entonnoirs automatisés qui recueillent à intervalles réguliers les particules qui descendent de la surface de l'océan vers le plancher océanique. Parmi ces particules se trouvent des algues glaciaires, du phytoplancton, des boulettes fécales de zooplancton et toutes sortes de détritus qui sont d'excellents indicateurs de l'intensité des processus qui se déroulent à la surface de l'océan lorsque l'échantillonnage à bord de vaisseaux n'est pas possible. Les amarres sont déployées et récupérées annuellement et au fil des ans, les séries chronologiques des particules qui s'enfoncent refléteront tout changement à long terme de l'écosystème associé aux changements de la température, de la salinité ou du régime de la glace de mer. L'objectif de la dernière phase de ce projet d'ArcticNet est d'évaluer les variations dans les enregistrements sur une période de 16 ans afin de détecter toute réaction de l'écosystème aux récents changements physiques et aux modifications prévues dans les services fournis aux collectivités locales. Contribue aux IRIS 1 et 2