ArcticNet - ArcticNet Research Phase II

Phase 4 (2015-2018)

Répercussions climatiques terrestres et aquatiques couplées sur les bassins versants en Extrême Arctique : le bassin versant du lac Hazen comme indicateur du changement

Directeur(s) de projet

St. Louis, Vincent

Une étude à l'échelle globale de l'écosystème est en cours pour quantifier les répercussions climatiques terrestres et aquatiques couplées sur les bassins versants en Extrême Arctique. Le système indicateur utilisé est celui du bassin versant du lac Hazen dans le parc national Quttinirpaaq, au nord de l'île d'Ellesmere au Nunavut. Pour accomplir cet objectif, les éléments suivants sont quantifiés : 1) échange net de H2O, CO2, CH4 et d'énergie entre l'atmosphère et les paysages terrestres du bassin versant; 2) changement net de la masse des glaciers dans le bassin versant; 3) introductions d'éléments chimiques dans le lac Hazen en provenance de la fonte de la glace, de la fonte de glacier et du dégel du sol et du pergélisol; 4) le métabolisme du lac Hazen; 5) les changements biologiques et biogéochimiques à long terme dans le lac Hazen et son bassin versant, à l'aide de carottes de sédiments. L'accent est mis sur la compréhension : 1) des sources, de la qualité et de l'âge du carbone organique et des éléments nutritifs entrant dans le lac Hazen; 2) des « points chauds » où ont lieu les principaux processus biogéochimiques qui ont un effet sur le carbone organique et les éléments nutritifs; 3) du rythme auquel ces processus biogéochimiques évoluent. L'identification des sources de contaminants historiques (comme le mercure et d'autres polluants organiques persistants) et la quantification de leur introduction se fait grâce à un partenariat avec Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et son Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord. D'une perspective socioéconomique et pratique, l'amélioration de notre capacité à prédire les répercussions du réchauffement des écosystèmes nordiques sur la productivité d'un bassin versant et la qualité de l'eau est cruciale pour la sécurité alimentaire, l'eau potable saine et les styles de vie traditionnels des habitants du Nord. Contribue à l'IRIS 2