ArcticNet - ArcticNet Research Phase II

Phase 4 (2015-2018)

Biologie des trois morphotypes d'omble chevalier dans le système du lac Nettilling : développement durable de la pêche de subsistance et de la pêche commerciale dans les deux plus grands lacs du Nunavut

Directeur(s) de projet

Fisk, Aaron

En 2013, on a observé une migration autrefois inconnue de l'omble chevalier dans la rivière Amadjuak qui s'écoule du lac Amadjuak vers le nord jusqu'au lac Nettilling. Le lac Nettilling est le plus grand lac dans l'Est de l'Arctique et le sixième plus grand lac du Canada. Il héberge dans ses eaux des populations anadromes et résidentes d'omble. On estime que la sous-population d'ombles anadromes de ce lac est la plus grande au Nunavut. Aucune estimation de la population résidente n'a été faite jusqu'à maintenant. Le lac Nettilling dispose aussi du plus grand quota de pêche commerciale au Nunavut, mais les récoltes n'ont pas lieu par manque de viabilité économique. La découverte d'un nombre important d'ombles qui migrent vers le sud nous aide à comprendre cet écosystème et soulève la possibilité d'établir une pêche d'hiver viable. Dans le cadre de ce projet, les chercheurs vont récolter des échantillons biologiques, ils vont marquer et suivre des ombles dans la rivière en été, et en hiver ils comptent explorer de nombreux petits lacs gelés le long de la rive sud du lac Amadjuak pour trouver et marquer les ombles à leur point de migration le plus éloigné. Les résultats de ce projet orienteront les futurs efforts pour comprendre et gérer de façon durable la pêche d'hiver dans les lacs Amadjuak et Nettilling. Contribue à l'IRIS 2