ArcticNet - ArcticNet Research Phase II

Phase 4 (2015-2018)

Travaux de recherche novateurs sur la surveillance des mammifères marins en vue de minimiser les répercussions des changements survenant dans l'Arctique

Directeur(s) de projet

Ferguson, Steven

Les changements climatiques modifient la structure et la fonction de l'écosystème marin arctique. La perte directe de l'habitat de la glace de mer et les incidences indirectes qui y sont associées, comme les changements dans l'abondance des proies, fragilisent les populations de mammifères marins dans l'Arctique (phoques, baleines et ours polaires). Ce projet se penche sur l'écologie des mammifères marins (p. ex., le régime alimentaire, les migrations et l'utilisation de l'habitat) et la démographie des populations (p. ex., abondance et succès reproducteur des populations) pour comprendre comment les changements des caractéristiques de la glace de mer, de la structure du réseau trophique, de la prévalence des maladies et des concentrations de contaminants peuvent affecter les populations de mammifères marins dans l'Arctique. Plusieurs éléments de cette étude font appel à une combinaison de méthodes scientifiques et de connaissances écologiques traditionnelles et intègrent des programmes communautaires d'échantillonnage pour susciter la participation des habitants du Nord dans des partenariats de recherche. Cette approche intégrée permet de mieux comprendre les populations de mammifères marins et leur environnement arctique, surtout pour ce qui est de définir les habitats jugés critiques, les signes avant-coureurs de changement et les liens critiques des composantes de l'écosystème. Les résultats du projet vont aider les habitants du Nord, qui dépendent culturellement et économiquement de ces espèces, à développer des programmes de gestion et de conservation qui peuvent s'adapter à la variation de la distribution et de l'abondance des mammifères marins en fonction des changements dans l'écosystème arctique. Contribue aux IRIS 1, 2, 3 et 4